Le Planeur comment ça marche?

Le décollage :

 Le treuil, l’effet cerf-volant:

Le planeur est relié au treuil par un câble fin et très résistant de 1000 à 1500m de long. A la mise en puissance, le treuil enroule le câble très rapidement autour d’un grand tambour. 

Le remorquage, derrière l’avion:

Le planeur est relié par un câble de 60m à l’avion ou l’ULM remorqueur. L’avion décolle et le pilote du planeur suit les mouvements de l’avion pendant la montée. Arrivé à la hauteur de largage, le pilote du planeur déclenche le crochet de largage, l’avion ou l’ULM redescend ensuite avec le câble. 

Les oiseaux nous ont appris à remplacer le moteur

Sans moteur, le planeur ne fait que descendre en vol plané. Pour tenir en l’air, il lui faut trouver un courant ascendant.

On distingue 3 types d’ascendances : 

Les ascendances thermiques : la respiration de notre terre

Le vol de pente : le grand surf de l’air

Le vol d’onde : s’élever dans le grand bleu


Le vol plané

Les planeurs sont des aéronefs à l’aérodynamique très étudiée, caractérisés par leur grande “finesse”. La finesse d’un vol est le rapport entre la distance parcourue par l’aéronef et l’altitude dépensée pour planer sur cette distance. Selon les modèles de planeur, la finesse peut varier de 30 à 60.